Développer le bien qui est en nous! (05/03/19)

Description du cours:

Les clash, nous les retrouvons aisément dans les médias, afin de faire du buzz. Mais il est un immense clash qui date de plus de 3000 ans, dont la puissance fut telle qu’elle en vint presque jusqu’à menacer l’histoire de la survie du peuple juif.

Il s’agit du clash entre le peuple juif et Hachem au moment de la faute du veau d’or.

Hachem était dans l’obligation de clasher son peuple, à défaut, qu’en serait-il de la justice divine ? Mais la preuve qu’Hachem est infiniment bon et miséricordieux réside dans le fait qu’Il attendait de Moché de tendre une bouée de secours aux Bnei Israël.  » Hachem, ton peuple était 210 ans en Égypte, qu’attendais-tu d’un peuple d’esclaves en pays idolâtre qui n’a accepté ta torah sous la contrainte ? Que diront les égyptiens en découvrant que ton peuple fut anéanti ?  »

Si Moché pris la défense des Bnei Israël auprès d’Hachem, il s’adressa aux Bnei Israël en parallèle afin de les réprimander, de leur rappelant la gravité de leur erreur.

Mi-Figue mi-raisin ?
Il n’en est rien.

Seul Moché pouvait faire cela. Jouer avec deux versants de la réalité, la pitié et la rigueur, afin de faire régner le Chalom et de protéger le peuple juif.

À la manière de Moché, le tsadik de la génération nous rappelle sans cesse à l’ordre mais plaide notre cause auprès d’Hachem.

À l’image d’un avocat qui prendrait la défense du plus grand meurtrier du pays, rabeinou s’élance vers Hachem afin d’implorer sa pitié et sa miséricorde. Plus nous nous rapprochons du tsadik, plus nous serons blanchis.

Plus nous nous renforçons dans notre attachement au tsadik, plus notre conscience s’éveille. Soudain, nous nous rendons compte que nous sommes passés près de terribles dangers, de véritables chimères spirituelles. Seul un tsadik aemeth a pu guider nos pas vers une techouva dans un monde qui semble avoir perdu tout esprit.

Second extrait du cours du rav Avraham Ifrah du 5.3.19. Pour la refoua chelema de Rav Israël Its’hak ben fortunée.

Fermer le menu
×
×

Panier

La lumière de Rabbi Chimon Bar Yohai vue par Rabbi Nahman!

Nous prions pour vous à Méron