Cours Paris 18h “Parlons en!”.(14/10/18)

Description du cours:

Parachat Noa’h, le déluge, la destruction du monde, parlons-en.

Noa’h aurait dû intercéder en faveur des hommes et tenter de persuader Achem de ne pas détruire le monde.

De nos jours, l’équivalent aurait été de se rendre au milieu de la place publique, type Time Square, avec une pancarte ”Don’t destroy the world”.

Qu’est ce que cela signifie ? Que toute l’existence de toutes ces personnes ne dépendait que d’une parole de négociation !

D’autant que la destruction du monde n’a pas ”mis un point final aux histoires”!
Noa’h, Noa’h, qu’as tu cru ? Qu’après la destruction du monde, l’homme se comporterait mieux ?! Loin de là !
À peine le monde détruit, la vigne fut plantée, l’ivresse frappa à la porte de Noa’h, et les problèmes survinrent à nouveau… “Aouda”, comme on dit en yiddish.

Dans notre existence, cet enseignement demeure plus que jamais en vigueur.

La destruction, cela ne fonctionne pas. La punition, cela ne fonctionne pas. Les solutions drastiques, cela ne fonctionne pas. Tout se résout par le dialogue, par cette parole.

Priez, parlez à Achem. Pourquoi ne pas parler à Achem ?! Pourquoi rester à mouliner vos soucis ?! Parlez avec Achem, parlez avec celui qui vous a mis dans la situation qui vous tracasse.

Dites-lui que vous ne comprenez pas, et que vous avez besoin d’aide, de son aide.

Ne vous illustrez pas en débrouillards. Achem aime les gens qui demandent chaque chose ! Chaque petite chose ! Achem aime qu’on s’adresse à lui. Car si on se debrouillerait seuls, en quoi aurait-on besoin de Lui ?!