Contracter la lumière pour empêcher la destruction (20/03/20)

Description du cours:

Tu crois tout gérer ?
Tu crois tout maîtriser ?

Rabbi Na’hman enseigne que la plus grande réparation des impuretés de ce monde consiste…au lâcher-prise. En effet, c’est précisément derrière la sensation de déstabilisation que se cache le plus grand Tikoun. Pourquoi ? Parce que là où la maîtrise cesse, les yeux commencent à se tourner vers le ciel…

Le message est clair : il s’agit de s’annuler, de faire Bitoul face à ce qui se présente à nous. Qui peut encore affirmer avoir des certitudes quant à son avenir et son existence ? Qui peut encore nourrir l’illusion de la maîtrise ?

Regardez ce qu’un microscopique virus a provoqué dans le monde ! Regardez les changements titanesques qu’il a opéré en quelques poignées de semaines à peine ! De quoi sera fait demain ? Comment vivre sans salaire et sans routine de travail ? Combien de temps ces mesures draconiennes vont-elles durer ? Comment gérer les enfants ?

Sans le vouloir, ce virus est la clef de notre purification : il nous arrache de nos acquis, fait table rase sur notre volonté de tout contrôler…et nous pousse à cultiver notre emouna simple, pure et authentique. Les manques de repères ne sont pas des facteurs d’angoisse, ils viennent déraciner les repères erronés que l’homme s’est construit avec le temps pour réaffirmer la préséance des valeurs humaines.

Avouez que depuis le corona, vous avez le temps de préparer à manger et, chose encore plus dingue, de vous attabler en famille ! Cela paraît trivial, mais tout réside dans ces moments familiaux autour du plat que maman a préparé et dans lequel elle a insufflé les plus belles énergies !

Plutôt que de sombrer dans la peur ou la panique, acceptons la déstabilisation car elle est nécessaire à notre progression. Après tout, pour marcher, nous devons sans arrêt nous tenir sur un seul pied ! Mais ce qui nous fait tenir sur le sol et avancer, c’est la répétition de cette démarche pourtant déséquilibrée.

À vos changements, à vos avancées, à vos nouvelles perspectives et à notre nouveau destin de peuple libre !