Confinement, isolement retrouver ses émotions (07/05/20)

Description du cours:

Dans son ouvrage כוכבי אור, Rav Avraham Ben Rav Na’hman explique que le principal de la Sim’ha (joie) réside dans l’entente et l’amitié, c’est-à-dire dans le Chalom entre les individus.
Ces paroles trouvent une résonance particulière durant cette période du Omer. En effet, celle-ci est marquée par le deuil des 24.000 élèves de Rabbi Akiva, lesquels trouvèrent la mort du fait de leur manque d’entente et d’amitié.
Puisque l’entente et l’amitié constituent la pierre angulaire de la joie, il est intéressant de pointer du doigt les raisons du manque d’amitié, voire même du manque de paix qui sévissent dans notre génération, cette dernière étant particulièrement marquée par la multiplication des controverses et des conflits, depuis la cellule familiale jusque la sphère publique.
Ce qui divise et crée les rixes, c’est précisément les problèmes de communication entre individus.
Nous savons parler, et pour certains, plusieurs langues, mais nous ne savons plus communiquer.
En effet, nous parlons en fonction de notre langage émotionnel propre, mais l’autre ne comprend pas ce langage, car lui-même parle son propre langage émotionnel. C’est d’ailleurs ce qui fragilisent les rapports entre enfants et leurs parents, puisque chaque génération a sa façon de s’exprimer, ce qui rend le dialogue intergenerationnel compliqué et laborieux.
À ce propos, Rav Avraham cite les paroles de son papa, lui-même élève de Rabbi Nathan de Nemirov, en expliquant que telle est la force du Machia’h : ”faire descendre” un langage adapté à chacun, compris de tous, capable de rétablir le Chalom.