Comment ne pas être un clown. (09/07/2019)

Description du cours:

Il ne faut pas être un grand spécialiste pour s’apercevoir que les prix de l’immobilier flambent.
L’offre est inférieure à la demande et, de ce fait, les prix explosent !

Cette loi de l’offre et de la demande, parlons-en. Elle véhicule un message spirituel très important et très actuel.

Comme nous venons de le dire, la loi de l’offre et de la demande implique que lorsque les demandes affluent, les prix augmentent.

C’est-à-dire que si personne ne désire acheter, les prix sont contraints de baisser .
Cela signifie que le prix d’une chose est fonction du ”degré de désir d’achat” des consommateurs.

En d’autres termes, ce qui détermine le prix d’un bien, c’est la volonté des consommateurs.
Ce qui détermine la valeur d’une chose, c’est la volonté des gens qui se tiennent derrière elle.

Si personne ne veut d’une chose, elle n’a plus de valeur.

Cette loi de l’offre et de la demande illustre à merveille l’importance de la volonté. La volonté a une force prépondérante.

Notre société occidentale a tendance à dévaloriser nos bonnes volontés. ”Si je n’ai pas fait dans le concret, alors je n’ai rien fait”.
Non !
Hachem accorde énormément d’importance à nos bonnes volontés.

Évidemment, l’action est importante. Mais elle relève du résultat et dépend d’Hachem. Tandis que la volonté, elle, appartient à l’ homme. L’action ne fait que parachever la bonne volonté.

Rav Shapira, qui était un grand érudit, avait l’habitude de se rendre au Mikve. Lorsque ses jours furent avancés, il fut dans l’incapacité de s’y rendre. Un jour, son fils l’aperçut s’habiller et se rendre près de la porte. Il s’approcha et lui dit :”Papa, tu sais bien que tu ne peux pas aller au Mikve, alors à quoi bon t’habiller et approcher de la porte ?”

Le rav répondit à son fils :” On m’a enlevé la capacité à faire la Mitsva, mais pas mon désir de l’accomplir. C’est vrai que je ne peux pas sortir de la maison, mais m’habiller et aller près de la porte, je peux le faire. Donc je le fais. Et comme j’ai la volonté de me tremper au Mikve, et que j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour le faire, cette Mitsva sera accomplie”.

Ne négligeons pas les bonnes volontés !