Comment déduire et faire les bons choix! (31/12/2018)

Description du cours:

L’un des piliers de l’enseignement Breslev est la pratique de Hitbodedout. Ce dialogue avec Hachem possède plusieurs vertus. Pour comprendre l’une d’elle, raisonnons par défaut.

À défaut d’isolement avec Hachem, certaines tentatives divines de communication ne nous sont pas compréhensibles. Pour quelle raison ? Parce que nous ne sommes pas en mesure de capter le message qu’Hachem souhaite nous véhiculer.

La pratique d’Hitbodedout consiste alors à permettre à Hachem de pénétrer dans nos vies de façon explicite.

Notre Paracha traite de l’esclavage d’Égypte. Pourquoi 80% des juifs n’ont-ils pas été délivré ? Pourquoi la grande majorité du peuple juif n’a-t-elle pas suivi Moché Rabeinou ? Car la communication n’était pas établie. Le message n’est pas passé…
À ce titre, Pessa’h, fête de la delivrance, signifie la ‘bouche qui raconte’. Coïncidence ? Absolument pas…
Les Bnei Israël n’étaient pas disposés à comprendre le message de la délivrance.

Devons-nous devenir des Champollions ? Des spécialistes des hiéroglyphes ? Notre travail ne consiste pas à déchiffrer les messages d’Hachem. Notre travail consiste à nous connecter à Hachem par les voies du dialogue, afin d’être en mesure de capter ses messages. À défaut, nous ne pourrons interpréter les signaux divins envoyés lors de notre existence. Nous commencerons nos journées avec des zones d’ombre.

En communiquant avec Hachem, nous replongeons dans la pensée initiale d’Hachem lorsque notre âme a été créée. Cette intimité avec Hachem nous permet d’apprendre le langage de communication avec l’infini. C’est ainsi qu’en reprenant le cours de nos activités, tout devient clair et les doutes de ce monde s’évanouissent…

Fermer le menu