Chaque problème a une parole qui est sa solution (01/05/20)

Description du cours:

Dans la Torah 6 du Likoutey Moharan, Rabbi Na’hman écrit : עיקר התשובה, כשישמע בזיונו, ידום וישתוק. Ces termes signifient que le fait d’éprouver le sentiment de honte (bizayon) constitue le principal de la Techouva (repentir). D’ailleurs, le terme même de תשובה comprend les lettres בושה, signifiant honte.

Toute personne ayant fait Techouva pourra en attester : le premier élément de la Techouva est la sensation de honte. En effet, la Techouva n’est pas consécutif à un calcul quelconque ou à une envie soudaine mais plutôt à une prise de conscience, celle d’avoir mal agi, mal appréhendé les choses, ou du moins d’avoir été dans l’erreur quant au but de l’existence et à sa façon de la vivre. Ce n’est que par la suite que la Techouva implique un regret et l’adoption de résolutions pour l’avenir.

Ainsi, n’ayons pas honte ”d’être honteux” ! Il s’agit du signe que nous sommes sur la bonne voie, celle de la reconnaissance d’Hachem et de notre rapprochement à Lui ! À l’ image d’un animal qui baisse la tête et est offert en sacrifice, le Zohar explique que le sentiment de honte éprouvé par l’homme vis-à-vis de ses mauvaises actions est une offrande apportée à Hachem !

Mes amis, nous sommes début mai 2020 et la moitié de l’humanité ou presque vit chez soi, en confinement. N’est-ce pas là une forme de honte ? N’est-ce pas honteux que d’être ” assignés à résidence ” ? N’est-ce pas humiliant que de devoir sortir avec des gants et un masque et d’être distanciés des autres ? Et bien, cette honte fait office de prémices de la Techouva ! Ce virus, malgré les conséquences désastreuses qu’il engendre, est une passerelle vers Machia’h en ce sens qu’il nous initie à la Techouva !