Chaque jour une nouvelle vie commence! (25/12/17)

Description du cours:

Le réveil sonne. La clef déclenche le contact. Premier café au bureau. La pause. Le retour à la maison. Les douches des enfants. La petite conversation avec son conjoint, et c’est reparti pour le lendemain.
Chaque individu évolue autour de sa routine, de son système : son travail, sa famille, ses obligations, ses loisirs etc. Dans ce petit monde propre à chacun, un point nous échappe, on doit le chercher. Ce point là, c’est une partie de la vérité, du Émet, qu’il faut chercher en permanence, afin de se renouveler.
Si on saisissait l’intégralité de la vérité, on ne pourrait plus avancer. Vous savez pourquoi la routine tue ? Parce qu’on perd le point de contact avec cette partie de la vérité qui est variable.
La personne avec qui tu dois te marier est passée devant toi 10 fois, mais tu ne peux pas la voir, car dans ta vérité, il n’y a pas encore de place pour elle.
Tu dois travailler ta vérité pour l’ affiner en permanence. C’est le renouvellement. Ne crois pas comprendre. A partir du moment où tu crois avoir tout compris, sache que c’est le signe que tu es arrivé à un point d’ignorance.
Pourquoi retourne t-on à Ouman ? Car le Rabbi Nahman d’hier n’est pas le même qu’aujourd’hui. Chaque fois, il acquiert des outils supplémentaires pour réparer l’individu. Un peu comme un informaticien qui développe des formules. Des formules de miséricorde pour réparer la personne.
Achem construit son monde chaque jour depuis la création. Nous le disons chaque matin. Cela signifie quoi ? Qu’il renouvelle le Émet. Il fait des UPDATES.
Tu voulais jouer au fonctionnaire ? Vivre la routine ? C’est impossible. Il n’y a pas de jours qui se ressemblent. Tout est conçu et orchestré pour que ce ne soit pas le cas. C’est déstabilisant de toujours avoir un truc à faire, à régler. Mais c’est la seule façon de ne pas devenir un zombie. Tout ça, c’est pour se renouveler.
‘Mon âme est sortie en parlant.’
La parole est la clef pour se renouveler. C’est en parlant qu’on se renouvelle. Pourquoi ? Parce qu’on fait appel à la Neshama, qui est au- dessus de cette routine. Parle. Parle à ta femme, ton mari, ton enfant. Même si c’est des paroles un peu futiles. ‘’ Tiens il faut réparer la machine à laver’’. Fais avec ce que tu as, du moment que tu entretiens un dialogue avec les tiens. La parole c’est le contact. Le contact c’est la connexion, c’est la vie.
Les gens connus sont les gens qui maîtrisent la parole. Les politiciens, les chanteurs, les grands auteurs, etc. ‘’ Qui ont des contacts,’’ comme on dit. La parole, le dialogue, c’est la vie.
Parfois, des couples se séparent du jour au lendemain. Ils vous disent qu’ils ne comprennent pas ce qui s’est passé. Jamais ils ne se disputaient. Qu’est ce qu’il y a eu ? Il y a eu qu’il n’y avait rien, voilà ce qu’il y a eu ! Il ne pouvaient pas se disputer, ils ne parlaient pas.
Parle à Achem aussi. Tu n’y parviens pas ? Assieds toi, commence par dire à Achem :» Voilà, je suis venu, je n’ai rien à dire, je suis bloqué, je sais que tu es là, vas y commence à m’inspirer quelque parole, je dirai sûrement quelque chose.»