Ce qui est à moi, Personne ne me le prendra. Thora 49-102, Avraham Ifrah : www.Breslev.fr

Description du cours:

Rabbi Nachman raconte : “Un jour, un homme pauvre trouva un diamant d’une valeur inestimable. Lorsqu’il se rendit en Angleterre pour le vendre et n’ayant pas de quoi payer le voyage, il montra le diamant au Capitaine du bateau qui se fit un plaisir d’accueillir à bord un homme d’une telle importance.
Cet homme perdit le diamant mais continua de se comporter comme auparavant en se disant que si il avouait au Capitaine la perte du diamant, celui-ci le tuerait de suite.
Le Capitaine lui demanda un service qui consistait à mettre toute la marchandise que contenait le bateau à son nom car le capitaine avait quelque problèmes avec les douanes de leur pays d’arrivée. Peu de temps après le capitaine mourra d’un crise cardiaque et notre ancien propriétaire du diamant se retrouva à la tête d’une fortune qui dépassait de loin la valeur du diamant.
Rabbi Nachman nous dit «le diamant n’était pas pour lui c’est pour cela qu’il le perdit tandis que cette fortune était à lui et donc elle vint à sa rencontre».
(Likoutey Moharane 49 Leçon 102 20160626 1200.mp3)