Avez-vous goûté au vin hongrois? (11/12/2018)

Description du cours:

Le climat actuel de révolte en France, parlons-en.

Pourquoi le peuple sort-il dans les rues ? Afin d’exprimer sa frustration. Cette dernière ne provient pas d’une quelconque augmentation des tarifs. Elle n’est pas le synonyme d’une colère vis-à-vis de la baisse du pouvoir d’achat. Que demande donc le peuple ?

Afin de comprendre cela, prenons l’image d’un petit enfant. Il est fréquent qu’un enfant pleure car il cherche son parent. Bien souvent, on distrait l’enfant afin qu’il se calme, par exemple en lui tendant un jouet. Mais ce calme est-il éternel ? Il est évidemment éphémère. Tôt ou tard, l’enfant se rend bien compte que son parent est absent et se remet à pleurer. Le jouet n’était qu’une distraction.
Il en est de même de notre monde.

L’ère de la suprématie de la distraction est achevée. Le glas de la matière sonne. Le peuple ne se contente plus de la satisfaction de la distraction.
Les augmentations des salaires sont, elles aussi, une véritable distraction. Gagner quelques euros de plus permettra à chacun de sortir un peu plus, de se distraire des vrais enjeux de la vie. Et ce subterfuge ne durera pas… L’angoisse reviendra, le stress reviendra, l’ennui reviendra. Cette frustration est une préparation à la recherche du divin.

Cet affaiblissement d’Essav est le prélude à la venue du Machiah. Le peuple cherche son Créateur, et il va le trouver !