Aimer ce qu’aime Hachem ! (15/01/20)

Description du cours:

Un Rav avait l’habitude de donner des cours à Ouman pour public féminin. Un jour, ce dernier fut pris en photo alors qu’il s’entretenait avec une dame près de la tombe de Rabbi Na’hman. Le shaming des réseaux sociaux ne tarda pas à s’abattre sur ce rav. ” Comment un rav peut-il parler à une dame près du Tsioun ? ”. Immédiatement, ledit rav fut contraint d’arrêter de donner cours aux dames. S’agit-il d’un avertissement d’Hachem ? S’agit-il d’une attaque devant susciter d’efforts supplémentaires de sa part ? Nul ne le sait. Comment y remédier ? En s’appuyant sur la prière, qui procède d’un בירור המדמה, un tri dans l’imagination, c’est-à-dire un tri dans les interrogations.

Pourquoi nous levons-nous à ‘Hatsot ? Pourquoi pratiquons-nous la Hitbodedout ? Pourquoi appliquons-nous les conseils de Rabbi Na’hman ? Parce que nous sommes dans l’incapacité d’avoir une évidence dans nos choix.

Qui peut affirmer avoir l’assurance de toujours faire les bons choix d’un point de vue matériel et spirituel ? Comment dissocier Hachem d’Amalek ? Parfois, nous nourrissons le sentiment d’avoir bien agi et il s’avère que ce n’est pas le cas…

En absence des conseils de Rabbi Na’hman, nous avons plus de chances de nous tromper que de réussir… ” Appuyez-vous sur moi disait le Tsadik, je marche devant vous”, ajoutait-il.

Appuyons-nous sur les conseils du Tsadik, appuyons-nous sur Hachem !